•  

     

     


    Helen Keller


    Imaginez que vous êtes une enfant de 19 mois, vous devenez sourde, muette et aveugle... Imaginez-vous seulement vivant dans ces conditions... Que se passerait-il dans votre tête d'enfant  ?

    Que se passe-t-il dans la tête d'un bébé vivant dans un tel silence ???

    Quand on est sourd et/ou muet... on a encore les yeux pour voir...
    Quand on est aveugle... on a encore ses oreilles pour entendre...

    On peut communiquer !

    Mais quand une enfant de cet âge-là, qui n'a ni l'ouïe, ni la vue, ni la voix... peut-elle comprendre qu'elle peut communiquer avec son entourage... si personne ne lui explique ? Comment peut-elle savoir qu'elle peut pleurer, sourire, aimer, cueillir une fleur... Comment peut-elle savoir qu'elle va grandir, devenir une adulte... Comment peut-elle  s'imaginer un instant qu'elle peut simplement exprimer ses envies... Et comment peut-elle seulement comprendre que chaque chose à un nom, que ce avec quoi elle joue est un jouet, que ce qui la mouille est est de l'eau ?
     
    Surtout il y a plus d'un siècle de cela..


    Imaginez-vous dans ces conditions :
    Vous n'entendez pas ce qui se passe autour de vous...
    Quand on vous prend dans les bras, vous sentez les lèvres des gens bouger parce que vous les touchez... Vous prenez çà pour un jeu.
    Vous ne voyez pas ce qui se passe autour de vous...
    Personne ne fait rien pour vous l'expliquer... On vous prend pour une idiote, et on vous laisse à votre petite "vie" de sauvageonne... qui ne sait pas qu'elle est une petite fille... tout simplement ! Vous vivez ainsi mangeant avec les mains, émettant des petits cris, vivant sans vous rendre compte ni comprendre que vous êtes en vie.
    Et cela, jusqu'à l'âge de 6 ans... où vous comprenez tout...   et où vous renaîssez... littéralement... grâce à Ann Sullivan, une jeune perceptrice courageuse et perspicace... tout juste 20 ans... qui est entrée dans votre monde solitaire d'enfant...

    Ce fut l'histoire vraie d'Helen Adams Keller !

    Dulce



    Helen Keller & Ann Sullivan

    "Helen Keller est née en 1880 dans une petite ville rurale d'Alabama. Fille du capitaine Arthur Keller, militaire en retraite, éditeur de journaux, et de sa femme Kate, Helen fut victime, vers l'âge de 19 mois, d'une maladie infantile diagnostiquée à l'époque comme « fièvre cérébrale » (plus probablement une scarlatine) qui la laissa sourde, muette et aveugle. Helen décrira plus tard cette période comme un « no world » (non-monde), un univers noir et silencieux dénué de toute communication humaine. On pensa que la maladie l'avait rendue idiote...
    Sur les conseils du Docteur Alexander Graham Bell, (docteur notamment connu pour avoir mis au point un appareil pouvant redonner une certaine acuité auditive aux enfants sourds et qui, de ce pas, a inventé le téléphone) les parents d'Helen écrivirent à Michael Anagnos, un professeur qui dirigeait une école pour enfants aveugles à Boston. Celui ci avait trouvé le moyen de parler à une jeune élève sourde, muette et aveugle comme Helen, en lui épelant les mots dans sa main. Cet argument convainquit Arthur et Kate Keller, et c'est ainsi que le professeur Anagnos forma celle qui allait devenir la guide d'Helen pendant de très nombreuses années; il s'agit d' Ann Sullivan, qui avait tout juste vingt ans lorsqu'elle commença sa mission, c'est-à-dire trouver un moyen de communiquer avec Helen. Il est utile de préciser qu'avant d'arriver dans la famille Keller, Ann Sullivan consacra sept mois de son temps à la préparation de sa tâche. Le 3 mars 1887 marqua une étape décisive dans la vie de la jeune Helen, car ce fut le jour de l'arrivée de miss Sullivan dans la famille.

    La mission de la jeune femme fut loin d'être facile au tout début, car elle s'aperçut très vite du manque d'autorité des parents vis-à-vis de leur petite fille et de leur tendance à la plaindre plus qu'autre chose, et bien souvent de façon injustifiée. Helen ne connaissait aucune forme d'autorité particulière et n'avait jamais pu recevoir de limites, puisqu'on ne pouvait pas lui faire comprendre pourquoi à cause de son lourd handicap. Arthur et Kate Keller s'y étaient essayés plusieurs fois mais avaient fini par baisser les bras. Ann Sullivan dut tout d'abord passer par une première étape: civiliser Helen. Bien que cette expression paraisse dure vis-à-vis d'un enfant, cela correspond à la réalité. Helen n'avait aucune notion de savoir vivre et se tenait très mal en société. Les parents d'Helen cédant toujours à ses caprices, Ann n'avait aucune influence sur elle." Source : wikipédia

     

    Attention, images pas simples à voir...

    La fameuse étape de "civilisation"

    Ce fut très difficile pour Ann de gagner la confiance d'Helen...

    Ansi que pour la petite fille de comprendre

    qu'Ann était là pour l'aider...

    Ann essaie d'avoir un peu d'autorité et surtout de faire comprendre à Helen qu'il faut manger avec des couverts...

    Mais dans le monde de la petite fille, çà ne se passe pas comme çà...

    Ce sont des manières fortes, c'est vrai... je vous l'accorde, mais c'est comme çà que çà s'est passé ! Et Helen en a remercié Ann plus tard !


      "Elle réussit à s'isoler avec Helen dans une grange. Durant plusieurs jours, elle consacra son temps à lui esquisser des signes dans la paume de la main juste avant de lui montrer un objet. Cet isolement permit à Ann de mieux connaître Helen. Elle réussit en quelque sorte à gagner sa confiance en lui faisant faire mille et une activités, afin d'observer l'adaptation d'Helen. Cela ne mit pas longtemps; très vite Helen arriva à se centrer grâce à tout ce que Ann Sullivan lui faisait faire. Une sorte de communication s'établissait déjà entre elles de par cette démarche.


    Toutefois, Helen ne fit pas tout de suite le lien entre ce que Ann lui épelait dans la main et l'objet qu'elle lui faisait toucher par la suite. Mais Helen avait une mémoire exceptionnelle pour la très jeune enfant qu'elle était; elle avait un esprit très vif et cela l'avança beaucoup dans le programme que miss Sullivan s'était fixé.


    Ce fut en avril que Helen comprit, pour la toute première fois de sa vie, le sens d'un mot. Annie, tout en versant de l'eau froide dans la main de son élève, épela sur la paume de cette dernière le code alphabétique « water » (eau). Helen comprit enfin que ce code nommait la chose froide qui coulait entre ses doigts : le « no world » (non monde) venait de voler en éclats."Source : wikipédia 

     

    Vidéo près du puits où elle a tout compris
    Une renaissance et un apaisement certains !
    J'avoue que je n'avais jamais vu ces vidéos, j'en ai la gorge nouée !


    "À la suite de cette « renaissance », Helen se révéla si douée qu'elle posséda rapidement l'alphabet manuel et put bientôt apprendre à écrire. Six mois plus tard, elle connaissait plus de six cents mots. À l'âge de dix ans, elle maîtrisait le braille et savait même se servir d'une machine à écrire. Elle exprima alors son désir d'apprendre à parler."Source : wikipédia

     

    Helen Keller & Ann Sullivan

     


    "Helen Keller étudia à la faculté de Radcliff Collège et devint la première personne handicapée à obtenir un diplôme.

    La dernière apparition publique d'Helen Keller date de 1961 à Washington DC lorsqu'elle reçut le Lions Humanitarian Award. À cette occasion, alors qu'elle sortait d'une entrevue avec le président John Fitzgerald Kennedy à la Maison Blanche, elle déclara ne pas se souvenir du nombre de Présidents qu'elle avait rencontrés au cours de sa carrière... Elle mourut le 1er juin 1968, peu de temps avant son 88e anniversaire." Source : wikipédia




    Portrait d'Helen Keller




    Vous vous imaginez un peu, un "non monde", ce "non monde où elle a vécu pendant plus de 6 ans ?
    Le silence d'Helen aurait pu durer toute sa vie, si Ann Sullivan n'était pas entrée par la fenêtre... la fenêtre de son silence d'enfant perdue... qui ne savait pas la vie !

    Je me souviens parfaitement et avec beaucoup d'émotion, presque 20 ans après... de lire cette renaissance. Je me revois encore lire ce passage, les larmes aux yeux, tout comme en ce moment précis où j'écris ceci...
    Je m'imagine à la place d'Helen, réalisant soudain que tout un monde existait exactement là où elle se trouvait...
    Je m'imagine bien sentant l'eau froide sur ma main et celle d'Ann épelant ce mot "eau" sur ma main... pression après pression...
    J'imagine sa joie !
    Je me souviens très bien qu'Helen a ensuite épelé tout ce qu'elle trouvait.. euphorique... demandant l'aide d'Ann  et répétant après elle... encore et encore... inlassablement !

    Quel courage ! Mais quelle force de vivre... que de temps perdu qu'elle a su rattrapper si vite !

    C'est une histoire qui me bouleverse toujours !

    Dulce



    Article écrit pour la communauté LE THEME DE LA SEMAINE.
    Thème de cette semaine
    LE SILENCE
    Merci à
    Dana, qui gère la communauté et merci à Kri qui a choisi ce thème... pour m'avoir permis de raconter tout cela... c'est un article que je cherchais à faire depuis plus de 2 ans.

    Dulce

    PS:
    EXCUSEZ LA LONGUEUR DU POST... MAIS JE TROUVE CETTE HISTOIRE TELLEMENT BELLE ET EMOUVANTE !
    J'AI AJOUTE LES VIDEOS CAR JE LES TROUVE TRES EXPLICITES !




    40 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique