• Il meurt lentement...

     

    « Il meurt lentement
    celui qui ne voyage pas,
    celui qui ne lit pas,
    celui qui ne sait pas trouver
    grâce à ses yeux.

    Il meurt lentement
    celui qui détruit son amour-propre,
    celui qui ne se laisse jamais aider.

    Il meurt lentement
    celui qui devient esclave de l’habitude
    refaisant tous les jours les mêmes chemins,
    celui qui ne change jamais de repère,
    Ne se risque jamais à changer la couleur
    de ses vêtements
    Ou qui ne parle jamais à un inconnu.

    Il meurt lentement
    celui qui évite la passion
    et son tourbillon d’émotions
    celles qui redonnent la lumière dans les yeux
    et réparent les cœurs blessés.

    Il meurt lentement
    celui qui ne change pas de cap
    lorsqu’il est malheureux
    au travail ou en amour,
    celui qui ne prend pas de risques
    pour réaliser ses rêves,
    celui qui, pas une seule fois dans sa vie,
    n’a fui les conseils sensés.

    Vis maintenant !
    Risque-toi aujourd’hui !
    Agis tout de suite!
    Ne te laisse pas mourir lentement !
    Ne te prive pas d’être heureux ! »

    Pablo Neruda

    Source : Spiritualité et Développement personnel


  • Commentaires

    1
    Lundi 14 Octobre 2013 à 19:40

    magnifique poème
    il paraît triste et négatif alors qu'il nous envoie une extraordinaire bouffée d'énergie ... parce que nous sommes tous ainsi à un moment ou à un autre..
    bises et bonne soirée à toi

     

    2
    Mercredi 20 Novembre 2013 à 00:28

    bonsoir Dulce           qu'il est beau ton blog !  Ce poème est très beau et il est vrai que parfois notre état d'âme correspond à un de ces passages.             bonne nuit, merci d'être passée.             chamitiés 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :